Img 20220315 103244Img 20220315 103244
©© Tahiti Tourisme

Clap de fin pour le Rendez‑vous Tahiti Et Ses Îles à Paris

Tous les 2 ans, Tahiti Tourisme organise son workshop “Rendez-Vous à Tahiti Et Ses Îles” qui réunit ses partenaires tour-opérateurs des marchés français et belge et les partenaires du tourisme polynésien afin d’aborder les nouveautés de la destination.

Pour l’édition 2022 qui s’est tenue le mardi 15 mars dernier à Paris, compagnies aériennes, compagnies de croisières, hôteliers et réceptifs de Tahiti Et Ses Îles ont répondu présents à l’invitation de Tahiti Tourisme. Pendant la journée, 14 exposants et 40 visiteurs se sont rencontrés à l’occasion de rendez-vous personnalisés pour parler de la destination. Les professionnels polynésiens ainsi que les tour-opérateurs et agents de voyage ont ensuite pu assister à une soirée aux couleurs, aux sons et aux saveurs tahitiennes qui a rassemblé près de 200 personnes qui contribuent au succès de la destination tout au long de l’année en France. Ce fut l’occasion pour Jean-Marc Mocellin, Directeur Général de Tahiti Tourisme, de les remercier pour leur soutien sans faille dans la commercialisation de Tahiti Et Ses Îles et de faire le point sur les résultats de la destination après deux années de Covid, les tendances à venir et la stratégie de l’office du tourisme pour l’avenir.

Img 20220315 111203

© Tahiti Tourisme

Gina Bunton, Directrice des Opérations Internationales de Tahiti Tourisme dresse le bilan de cette journée de rencontre « Les tour-opérateurs présents ont confirmé que Tahiti Et Ses Îles ont le vent en poupe sur le marché français et que la destination est très en demande. Les consommateurs ont pu économiser pendant la crise et ont les moyens pour faire des voyages plus longs ou plus loin, et pour certains c’est l’opportunité de réaliser le voyage d’une vie. »

Ces deux années de COVID ont particulièrement impacté la disponibilité en hébergement à Tahiti Et Ses Îles pour la haute saison selon les tour-opérateurs qui étaient présents « Ils ont remonté que la disponibilité haute saison, est effectivement limitée, cela en raison des reports de voyages qui n’ont pu se faire pendant la pandémie ajoutée à la demande accrue. De ce fait en 2022, les dossiers prennent beaucoup plus de temps à se concrétiser et une bonne connaissance de la destination est d’autant plus importante pour pouvoir proposer des alternatives aux clients, que cela soit en termes d’itinéraires ou d’hébergements. Pour répondre à cette forte demande, ils proposent à leurs clients de nouveaux types d’itinéraires, avec des séjours plus longs sur l’île de Tahiti ou encore incluant des îles moins fréquentées.”

 

UN BILAN POSITIF POUR LA DESTINATION MALGRÉ LA CRISE 

Un protocole sanitaire efficace, un travail d’accompagnement exemplaire

Dès le mois de juillet 2020, Tahiti Et Ses Îles rouvraient leurs frontières aux touristes internationaux grâce à la mise en place d’un protocole sanitaire avant-gardiste qui malgré les fermetures de frontières et les différents confinements ou couvre-feu, a permis à la destination d’accueillir 77 000 touristes en 2020 dont 36.5% venant de France et 82 500 en 2021 dont 41.4% français, et ce malgré de nombreux marchés qui sont restés fermés.

« Les équipes de Tahiti Tourisme et du Ministère du Tourisme ont travaillé 7 jours sur 7 pour relancer la destination et garantir la réussite de notre réouverture et des protocoles sanitaires en place. Ce qui nous a permis de faire figure d’exception dans le paysage touristique international. Sur place, nous avons participé activement à la sensibilisation et à la prévention contre le Covid. Sur les marchés nous avons été au plus près de nos partenaires en communiquant de manière continue sur la situation, en créant une plateforme d’informations qui centralisait l’état de chacun des acteurs du tourisme (fermé/ouvert), le programme des fréquences aériennes et les protocoles d’entrée à jour. Notre réactivité, agilité et flexibilité en adaptant nos plans d’actions et nos répartitions budgétaires de promotion en permanence en fonction de l’accessibilité des marchés, nous ont permis de gérer au mieux cet effet de « Stop and go » lié au Covid », précise Jean-Marc Mocellin, Directeur Général de Tahiti Tourisme.

© Grégoire Le Bacon

© Grégoire Le Bacon

Une année 2021 compliquée mais des signes prometteurs

Même si 2021 a été marquée par :

– le variant DELTA qui a causé 3 mois de fermeture (mars – mai), un pic de l’épidémie localement (août – octobre) qui a engendré un confinement puis un couvre-feu

– et l’arrivée d’Omicron en décembre.

La progression des arrivées touristiques par rapport à 2020 a été de 7% vs 4% au niveau mondial. 

– Les clientèles des 2 principaux marchés (US et France) sont revenus en force dès la réouverture en juin avec une durée moyenne de séjour en augmentation de 6 jours.

– Enfin grâce également à la progression du tourisme domestique dans îles, la destination compte seulement 10% de baisse de la capacité hôtelière totale et seulement 1% pour les pensions de famille.

Les révélations de la crise pour Tahiti Et Ses Îles 

– Cette pandémie a permis à la destination de se repositionner et de transformer ses faiblesses en forces notamment son isolement synonyme dorénavant de préservation,

– Le coût du voyage qui positionne Tahiti Et Ses Îles comme une destination « slow tourisme » loin du tourisme de masse, où le voyageur prend le temps de renouer avec l’essentiel au coeur d’une nature exceptionnelle,

– et enfin en ayant une destination idéale pour la distanciation sociale de par sa géographie d’une part mais également par ses typologies d’hébergements (petits unités hôtelières, pensions, croisières, charter nautiques…) et ses activités de plein air.

– Ces deux dernières années ont également permis le développement de nouvelles tendances de voyages favorables à la destination avec l’allongement de la durée de séjour, un prix moyen de package en augmentation et des délais de réservation considérablement réduits.

 

LES TENDANCES 2022 

Un départ prometteur pour 2022

Si le début d’année a été marqué par l’incertitude et la confusion liées à la contagiosité hyper importante d’Omicron, les premiers signes sont extrêmement prometteurs et permettent aux professionnels d’être optimistes quant à cette nouvelle année.

En effet,
– La situation sanitaire est complètement maitrisée à Tahiti. La vague OMICRON est en phase d’extinction avec moins d’une quinzaine de personnes à l’hôpital, 80% de la population vaccinée et un niveau d’immunité collective de plus de 90%
– Les restrictions de voyage et les protocoles sanitaires s’assouplissent sur l’ensemble des marchés, en France comme en Polynésie où le pass sanitaire n’est plus exigé pour se déplacer dans les îles. Seul perdure le test antigénique pour se rendre en Polynésie française essentiellement pour le transit aux USA
– Les fréquences des compagnies aériennes retrouvent un niveau pré-Covid voir sont en augmentation
– La croisière a repris son rythme d’avant COVID avec une occupation moins importante pour le moment mais avec autant d’escales qu’en 2019
Tahiti Et Ses Îles connait un engouement très fort et on remarque un redémarrage immédiat de la demande dès que la situation le permet, en particulier sur le marché Métropolitain
– Le nombre de billets d’avion émis pour la Polynésie française entre le 1er mars et le 31 août est supérieur de 62% vs la même période l’année dernière et inférieur d’à peine 5% par rapport à 2019 sur le marché français
– Enfin, de nouveaux investisseurs hôteliers arrivent pour reprendre des hôtels fermés et de nouveaux projets voient le jour. Cela prendra un peu de temps mais la reprise de ces établissements est conclue
– La réouverture des liaisons aériennes avec l’Asie Pacifique au cours du second semestre.

© Grégoire Le Bacon

© Grégoire Le Bacon

Les orientations stratégiques de Tahiti Tourisme pour 2022

– Cette année encore le mot d’ordre de Tahiti Tourisme sera la flexibilité afin d’adapter ses actions et ses budgets et réagir au mieux à la situation de chaque marché et de la destination.

– Une priorité sera donnée à la reconquête des marchés accessibles avec notamment le Canada et le reste de l’Europe tout en restant très attentif à la situation de l’Asie Pacifique.

– L’image d’une destination slow tourisme, tournée vers un tourisme inclusif et durable sera valorisé au travers de nos campagnes, nos publications et auprès des medias.

– Après 2 années de crise, les vendeurs de la destination ont changé. Il est donc essentiel de renforcer la formation du réseau de vente, recruter de nouvelles agence spécialistes grâce à la plateforme de formation en ligne de Tahiti Tourisme et la relance des éductours vendeurs, rendus difficiles pendant la crise.

– Avec la reprise des salons et des road show, en privilégiant le coop-marketing, les campagnes de vente avec les partenaires TO, compagnies aériennes et croisiéristes, Tahiti Tourisme espère optimiser la commercialisation de la destination.

– En faisant la promotion de toute la diversité de la destination, ses îles, ses différents types d’hébergements, ses activités disponibles, l’office souhaite également renforcer le développement des différents segments de marché, aussi appelés niches, afin de toucher les voyageurs motivés par d’autres atouts tels que la plongée, le tourisme vert, la culture ou le golf…


UNE DESTINATION PLUS QUE JAMAIS MOBILISÉE 

Heiva

© Tahiti Tourisme

« Depuis le début de la crise, l’ensemble des professionnels du tourisme polynésiens sont restés mobilisés pour sauver l’une des principales activités économiques du pays. La profession tout entière a fait le maximum au cours de ses deux dernières années marquées par la Pandémie de Covid 19, pour que la destination reste ouverte et que le niveau de services soit à l’image des attentes des voyageurs. Aujourd’hui, hôteliers, prestataires d’activités, réceptifs et tous les autres acteurs du tourisme en Polynésie sont mobilisés pour que la destination tienne toutes ses promesses. Tahiti Tourisme est plus que jamais sur le terrain, localement, pour sensibiliser les populations à l’importance du tourisme et sur les marchés pour former, animer, soutenir les réseaux de ventes et faire rêver les voyageurs », conclut Jean-Marc Mocellin.